mar 02 2009

Kairouan se prépare pour le mouled

Published by at 14:13 under Architecture,art de vivre,Histoire,patrimoine

© Nicolas Fauqué / www.imagesdetunisie.com

Depuis l’époque Aghlabide et jusqu’à nos jours, Kairouan a toujours réservé un accueil exemplaire à la célébration de l’anniversaire de la naissance du Prophète. (…) Il va sans dire que cet événement  offre toujours aux familles l’occasion d’échanger des visites et aussi d’exceller dans l’art culinaire dont le maqroudh et l’assida constituent les principales composantes.
Outre les concours de lecture du Coran et de chants liturgiques, le ministère des Affaires religieuses organise depuis 1973 une conférence nationale à cette occasion.
Pour cette année, la ville abritera, les 4 et 5 mars, la 36e session de la conférence islamique autour du thème : «Rôle de Kairouan dans l’édification du rite malékite» et qui réunira un grand nombre de professeurs de théologie, d’imams, de jurisconsultes, de chercheurs et d’universitaires.
Un concours national de  psalmodie du Coran sera organisé par la même occasion, outre les chants liturgiques, les cérémonies pour la narration de la Sira du Prophète au mausolée Abou Zamaâ El Balaoui et la cérémonie officielle de la veille de Mouled à la Grande Mosquée.
En parallèle, plusieurs enfants issus de familles modestes seront circoncisés grâce à la contribution de différentes ONG et des bienfaiteurs de la région.
Et comme le Mouled coïncide cette année avec l’ouverture officielle, le 8 mars, de la manifestation «Kairouan, capitale de la culture islamique», un intérêt particulier a été accordé à la propreté, à l’embellissement et à la restauration de tous les lieux de culte.
En outre, les institutions patrimoniales ont été chargées par le ministère de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine de s’intéresser aux environs de la mosquée Okba qui constitue le monument emblématique de la ville. Les travaux entamés il y a six mois concernent le pavage en pierre traditionnelle des artères qui entourent la mosquée sur une superficie de 600 m2 pour une enveloppe de 60.000D.
Cela sans oublier l’éclairage de tous les monuments de Kairouan et de ses mosquées, moyennant une enveloppe de 400.000D.
A côté de cela, plusieurs commissions ont été constituées au sein du gouvernorat pour s’occuper comme il se doit des derniers préparatifs. Et des réunions présidées par le gouverneur de la région ont été organisées pour veiller à la bonne marche des différents travaux de sauvegarde et d’entretien….

Article de Fatma ZAGHOUANI paru dans la Presse le 2 mars 2009

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply