fév 23 2008

La Petite Sicile de Tunisie

Published by at 18:29 under Architecture,patrimoine,Traditions

 église de la petite sicile à la Goulette en Tunisie
© Nicolas Fauqué / www.imagesdetunisie.com

Depuis les années 1960, les Italiens de Tunis vivent de petits métiers. Tunis fut une destination privilégiée, à 60 kilomètres, des côtes de Sardaigne. Ils furent nombreux et divers ceux qui venaient chercher une certaine tranquillité, d’autres fortune à Tunis. Vinrent donc des Siciliens, des Sardes, des gens des pouilles, et de Calabre, des Toscans et des Génois, mais aussi des carbonari qui fuyaient les persécutions de la Restauration, des exilés Républicains fidèles à Guiseppe Mazzini, aussi des pêcheurs, des mineurs, des paysans en quête d’une vie meilleure. Le lieu de leur installation , un quartier qui a commencé sa construction au milieu du XIXème siècle est La Goulette que l’on appelait la « petite Sicile ». Ce lieu, puisqu’il reste encore quelques italiens à Tunis, porte toujours cette dénomination. Dans «la petite Sicile» l’église est dédiée à Saint Fidèle, elle comporte trois chapelles avec trois statues différentes de la vierge: Notre Dame de Lourdes, La Bienheureuse Vierge du Carmel et Notre Dame de Trapani, ainsi les fidèles français, italiens, et Maltais pouvaient s’agenouiller devant la vierge vénérée dans les pays d’origine; Le 15 août les familles musulmanes et juives faisaient elles aussi porter des cierges à l’église en signe de respect; Il n’était pas rare lors de la procession du 15 août que même les non chrétiens suivent la procession qui mêlaient les cantiques à la vierge et les youyous des femmes tunisiennes.
Aujourd’hui « la petite Sicile » n’existe pratiquement plus ! L’église de la Goulette a été préservée par miracle. Promis au pic de démolisseurs, lorsqu‘en 1986, Luigi Scalfaro en visite en Tunisie demanda d’aller à la messe, l’église fut restaurée. Aujourd’hui la colonie italienne est composée de chef d’entreprises, nouvelle génération, qui ne se soucient guère des autres italiens …

Article extrait du site www.webzinemaker.com

3 responses so far

3 Responses to “La Petite Sicile de Tunisie”

  1. Calibanoon 24 août 2008 at 0:12

    Gli imprenditori italiani in Tunisia possono essersi anche scordati di questi loro connazionali. Dimenticati in quanto italiani, ma non in quanto cristiani. Chi si occupa di loro, infatti è la Diocesi di Tunisi, le Suore di Madre Teresa di Calcutta e la Caritas Internazionale. Per fortuna gli Italiani non sono tutti imprenditori…

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply