fév 17 2008

L’art de la brique dans le Djerid

Published by at 20:25 under Architecture,art de vivre,patrimoine

L’art de la brique à Tozeur en Tunisie

© Nicolas Fauqué / www.imagesdetunisie.com

L’art de la brique à Tozeur en TunisieL’utilisation de la brique donne sa caractéristique et son charme à l’architecture des médinas de Tozeur et Nefta. Si l’existence d’importants gisements d’argile fut une raison du choix des maçons, il en est d’autres qui tiennent à la qualité propre de la brique. Sa porosité lui permet d’absorber facilement les eaux de pluie et de conserver une relative fraîcheur. C’est aussi un matériau extrêmement résistant, dont le faible taux de dilatation (plus faible que celui du béton) permet de résister aux grandes amplitudes thermiques. Séchée à l’air libre, puis cuite au four pendant 24h – par fournée pouvant atteindre 20 000 pièces -, la brique de Tozeur, de couleur claire (2/3 d’argile blanche pour 1/3 d’argile rouge), mesure invariablement 17 cm sur 8 cm de long et 3,5 cm de large.

L’art de la brique à Tozeur en TunisieCes faibles dimensions permettent aux maîtres maçons de réaliser, en jouant sur les trois faces de la brique, des motifs décoratifs d’une variété infinie : frises de losanges, de palmes, de serpents ou encore de chameaux stylisés dans les encadrements des portes et des fenêtres, ou sur les murs de vastes panneaux qui s’apparentent à l’art du tapis. Outre leur valeur esthétique propre, ces décorations de briques présentent un autre intérêt : en créant des reliefs, elles ménagent des zones d’ombres sur les murs qui, ainsi, ne sont pas entièrement frappés par le soleil.

Texte extrait du Guide Bleu Tunisie aux éditions Hachette Tourisme, P 410.

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply