fév 12 2008

Rose des sables

Published by at 21:16 under agriculture,Environnement,Paysage

Rose des sables à Rjim Maatoug en Tunisie

© Nicolas Fauqué / www.imagesdetunisie.com

Une superbe rose des sables sur l’exploitation de Lassaâd Alaoui près de Maatoug au sud du Chott El Djerid.  » Pas une rose des sables n’est identique à une autre. Chacune est formée par l’assemblage de lamelles de gypse. Le mot vient de l’arabe qui signifie plâtre ou pierre à plâtre. Le gypse peut cristalliser sous des formes très diverses. Les cristaux s’amincissent à leurs extrémités jusqu’à devenir transparent. Le développement des cristaux s’effectue dans le plan horizontal qui est également celui du toit de la nappe phréatique. Autour des lames horizontales bien développées s’ajouteront d’autres cristaux.
Elles poussent souvent quand cette roche est imbibée par une nappe phréatique riche en sulfate et en calcium. L’eau que l’on peut atteindre en creusant un puits est riche en sulfate de calcium. Par capillarité, elle va imbiber le sable et, ainsi monter vers la surface ce qui contribue à entretenir l’ascension de l’eau vers la surface. Entre la nappe et la surface, il y a donc un niveau où la saturation est atteinte : le gypse commence à cristalliser. » C’est le cas dans les carrières de Lassaâd Alaoui à Rjim Maâtoug. Il vit et cultive ses roses des sables au bord du Chott el Jerid en Tunisie. Il a une connaissance des roses des sables qu’il a acquit à leur contact depuis de nombreuses années en les cherchant.

Extrait de l’article paru sur le site de l’association Géo Paléo Houlgate

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply