jan 22 2008

Le tourisme culturel en Tunisie

Published by at 8:40 under patrimoine,tourisme


© Nicolas Fauqué / www.imagesdetunisie.com

Après des années d’oubli, le tourisme culturel commence difficilement à prendre forme en Tunisie. les richesses patrimoniales de la Tunisie sont très importantes et couvrent une grande partie des civilisations de la Méditerranée: berbères, phéniciens, puniques, numides, romains, byzantins, arabes, turcs, andalous et j’en oublie. Chacune de ces civilisations a lancé ses traces sur le petit territoire tunisien en en faisant un véritable joyau culturel et architectural.
Les majestueux sites archéologiques antiques, les médinas arabes et ses palais, … offrent à la Tunisie un vrai potentiel culturel trop peu exploité et effacé par le tourisme balnéaire. Certes la visite du musée du bardo, de l’amphithéâtre d’El Jem ou des souks de nos medinas restent incontournable pour tous touristes en excursion mais l’approche et le contenu de ces propres visites sont trop souvent contestables et contestés. Le tourisme culturel ne tient pas au seul fait de poser le touriste devant un monument pour l’attirer au plus vite vers des échoppes touristiques aux produits artisanaux de Chine. Le tourisme culturel doit être développé autour d’un vrai programme, d’un encadrement de qualité destiné à faire connaître un patrimoine, une histoire et mieux comprendre ainsi les spécificités actuelles de la Tunisie.
Certes on constate depuis le début des années 2000 un vrai programme de mise en valeur des sites et musées mais tout cela doit être accompagné d’un vrai dynamisme du tourisme culturel : campagne de promotion des richesses du patrimoine tunisien, développement des structures de transport, d’hébergement et d’accueil destinées à favoriser un tourisme individuel, mise en place d’un vrai programme de formation et de selection des guides, signalétique, informations et respects des sites.
Ci dessous quelques extraits d’un article sur Audinet intitulé : « Tourisme culturel : Pour une industrie touristique évoluée », l’utilisation du mot industrie pour le tourisme culturel me parait périlleux, le tourisme culturel ne peut être traité à mon sens comme le balnéaire.

 » Dans le cadre de l’intérêt accru porté au tourisme culturel dans le monde et à son rôle dans l’enrichissement du secteur touristique, la Tunisie s’est employée à promouvoir ce secteur au service du développement économique, surtout que les indicateurs du développement prennent désormais en compte la capacité des pays à exploiter la matière culturelle dans les plans de développement. Par conséquent, la Tunisie a choisi d’exploiter la culture au service du secteur touristique, dans le cadre d’une approche visant à intégrer la culture dans le circuit économique, tout en veillant à préserver les attributs de l’identité nationale et les spécificités culturelles et civilisationnelles. La sauvegarde du patrimoine et sa mise en valeur culturellement au service du tourisme constitue un pari à relever pour la Tunisie en vue de promouvoir le tourisme culturel, particulièrement ce qui concerne la protection des sites archéologiques, au service du tourisme culturel et écologique. Parmi les sites ciblés par cet effort figurent les parcs archéologiques de Carthage, Oudhna, les aqueducs de Zaghouan, Dougga et Sbeitla, outre le parc environnemental d’Ennahli, le parc la Falaise de Monastir et les parc nationaux d’Ichkeul, Bouhedma et Châambi, mais aussi les forts de Sousse, Hammamet et Mahdia, les sites archéologiques d’Utique, Bella-regia et Kerkouan, outre la restauration de pièces de musées et leur traitement par les services compétents du laboratoire du patrimoine. Les travaux de restauration ont englobé les musées d’El Jem et de Djerba, outre la création de nouveaux musées et l’ouverture de plusieurs sites archéologiques aux visiteurs en vue de diversifier l’offre dans le domaine du patrimoine, particulièrement, celui situé à proximité des zones touristiques. Dans ce contexte, l’Agence de mise en valeur du patrimoine et du développement culturel s’emploie à consacrer le principe de la décentralisation en matière de sauvegarde du riche patrimoine national, tout en intégrant les industries culturelles pour faire connaître le patrimoine à travers les gadgets souvenirs, les répliques des pièces archéologiques, les dépliants et les cartes postales, outre l’incitation des investisseurs privés à s’engager sur cette voie. Dans le cadre de ce plan, il sera procédé, pour la première fois, au recrutement de nouveaux guides touristiques diplômés de l’institut supérieur des métiers du patrimoine pour renforcer la promotion des sites et fournir des informations fiables au visiteur et au touriste. L’Agence de mise en valeur du patrimoine et du développement culturel a créé un site Web trilingue (arabe- français-anglais) couvrant toutes les régions du pays pour mette en exergue la richesse du patrimoine de la Tunisie. … « 

Parmis les programmes de L’agence, une vraie campagne médiatique en Tunisie et à l’étranger me semble un premier pas pour faire connaître les richesses et l’identité culturelle de la Tunisie, on aimerait avoir enfin des touristes qui viennent en Tunisie pour découvrir son patrimoine et non plus seulement pour le prix, à l’instar d’un grand nombre de ses pays voisins ou concurrents comme le Maroc, l’Egypte, La Turquie, l’Espagne, …
Ceci est un long débat néccessitant une vraie volonté de la part de l’ensemble des acteurs du tourisme tant institutionnel que privé qui doivent comprendre que depuis plusieurs décennies la demande d’un tourisme culturel est une vraie réalité et un marché porteur et de qualité.

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply