jan 20 2008

L’amphithéâtre d’El Jem

Published by at 13:12 under archéologie,Architecture,tourisme


© Nicolas Fauqué / www.imagesdetunisie.com

Construit sur le modèle du colisée de Rome, sa taille lui est inférieure avec 427 m de périmètre contre 527 et d’une capacité de 30 000 contre 45 000 spectateurs à Rome. Mais sa situation au milieu de rien lui donne un aspect particulièrement majestueux et grandiose, nombreuses fois décrit à travers les siècles comme un modèle du genre et est considéré aujourd’hui comme le troisième du monde romain après Rome et Capoue. Edifié vers la fin du 2ème siècle, soit probablement l’un des derniers du monde antique, il a pu profiter des progrès et expériences tirés des défauts révélés sur les anciens édifices du genre. Meilleure statique ; confort de visibilité pour les spectateurs ; bonne fonctionnalité et homogénéité architecturale des espaces communs et des machineries ; accessibilités, distributions et évacuations optimisées ; système ingénieux de captage des eaux faisant du monument un gigantesque impluvium ; en font un exemple du genre. L’édifice, construit tout en blocs de pierre de taille aux teintes chaudes et à la patine dorée, donne, en plus d’un dépouillement décoratif, un aspect majestueux et imposant à ce monument festif.
Sa façade, haute de 36 m, s’offre à vous sur trois niveaux de galeries quasi intactes, une fois l’entrée franchie, rejoignez le centre de l’arêne pour découvrir la cavea, malheureusement en grande partie détruite. Allez visiter le sous-sol de l’arène qui comprend deux galeries bordées de 16 cellules destinées à abriter les fauves. Parcourez ensuite les galeries de circulation et les étages supérieures de l’édifice pour découvrir la vue impressionnante qui vous est offerte sur le monument, la ville et la campagne d’El Jem.

One response so far

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply