Archive for juillet, 2008

juil 31 2008

Scène de plage … En attendant le repas.

Published by under Environnement,Insolite,tourisme

Sur les plages de Tunisie

© Nicolas Fauqué / www.imagesdetunisie.com

La canicule sévit, elle nous étouffe, nous ne respirons plus. La chaleur d’aoussou (période allant du 25 juillet au 2 septembre) est réputée la plus dure de l’année. Dans la mémoire populaire, aghost est terrible, mais les meilleurs bains de mer, ce sont ceux qu’on prend en cette période, ils sont bénéfiques et pour le corps et pour l’esprit. Ainsi nous amorçons un retour salvateur à la mer. Comme nous le suggère un slogan bien de chez nous, nous n’allons pas «bronzer idiot», au contraire, nous continuons nos observations sur ce qui nous entoure. La plage est pleine de vie, une vie intense dans le cadre de ce que les spécialistes ont appelé la chaîne alimentaire marine. A la base, il y a le phytoplancton (végétal) qui sert de nourriture au zooplancton (animal) et la chaîne continue. Le zooplancton est à son tour dévoré par beaucoup d’autres habitants du milieu marin dont certaines espèces appelées mollusques à cause de leur corps qui est mou et sans vertèbres. Nos rivages pullulent de ces invertébrés dont un nombre important de bivalves que nous avons commencé à élever de surcroît pour satisfaire le plaisir de les déguster par des gourmets de plus en plus nombreux de par le monde.
Si l’eau de mer est trop chargée de sel, la nôtre l’est encore plus, vu la chaleur qui règne et l’évaporation qui s’ensuit, cela procure à nos fruits de mer un goût exquis.
Nos eaux de l’extrême Sud abritent les espèces les plus délicieuses au monde. Les praires de Boughrara, à la coquille épaisse et strillée en profondeur, sont d’une grande renommée, la clovisse, la proche cousine des praires, dont les stries sont plus fines. Si elles sont moins prestigieuses, elles sont néanmoins aussi savoureuses.
La moule à la coquille ovalaire et aux bords tranchants est d’une couleur d’une grande beauté. Elle est, en effet, bleu noir aux reflets violets, riche en iode, l’odeur caractéristique de la mer, elle est d’une grande finesse de goût.
Les autres mollusques bivalves sont très nombreux, nous avons la coquille Saint Jacques, une des plus volumineuses, elle peut atteindre 15cm, elle est plutôt rare, ou mal exploitée chez nous, puis toutes les autres petites espèces, comme les haricots de mer que nous appelons Loubya, ce sont les olives de nos amis français, les couteaux ce sont des mollusques à coquilles longs et minces ressemblant à des couteaux.
Dans les mollusques les plus prisés depuis l’Antiquité, nous élevons les huîtres, coquillages plats, rugueux et irrégulièrement arrondis, ils sont d’une saveur paradisiaque.
Enfin, nous ramassons toute l’année le bigorneau, plus humble et à la portée de tous, seules les fines bouches savent apprécier son goût iodé.
Tous ces animaux à chair appétissante sont à consommer dans quelques jours au mois de septembre, les fins connaisseurs nous conseillent de ne les déguster que durant les mois en «r», nous les croyons et leur disons Amen.

Texte de Abderrazek EL FEKI extrait de la presse

No responses yet

juil 30 2008

Scène de plage …

Published by under Environnement,Insolite,tourisme

Sur les plages de Tunisie

© Nicolas Fauqué / www.imagesdetunisie.com

No responses yet

juil 29 2008

Cracheur de feu

Published by under Insolite,portrait,tourisme

cracheur de feu en Tunisie

© Nicolas Fauqué / www.imagesdetunisie.com

No responses yet

juil 07 2008

Charmeur de serpents à Djerba

Published by under Insolite,portrait,tourisme

Cobra du charmeur de serpent Abdel à Djerba.

© Nicolas Fauqué / www.imagesdetunisie.com

le baiser au cobra du charmeur de serpents Abdel à Djerba

Abdeslem Moslah, dit Abdel, est charmeur de serpents à Djerba. Il travaille avec des cobras, pythons et boa ainsi que d’autres espèces de reptiles. Son spectacle très spectaculaire est une référence en Tunisie, il parcoure les hôtels dans un espoir futur de développer un centre et parc de reptiles à Djerba.

Ici il s’agit d’un cobra. Les cobras sont très utilisés par les charmeurs de serpents. En principe, les crochets du serpent sont retirés mais Abdel lui les conserve au risque de sa vie. En fait, l’essentiel pour le charmeur est de captiver l’animal par les mouvements de sa flûte. Le serpent est sourd et est donc totalement indifférent à la musique. Mais le danger réside dans la capacité qu’à le cobra d’expulser brusquement de l’air de son poumon, tandis qu’une contraction musculaire fait jaillir le venin à la base du crochet. Le venin est alors soufflé en fines gouttelettes. Projeté sur la peau, il est pratiquement sans effet mais le cobra le projette à la hauteur des yeux. Si l’œil n’est pas rincé aussitôt, la cornée peut être détruite et la cécité apparaître en quelques dizaines d’heures.

No responses yet

juil 06 2008

Transfert de 105 crocodiles de Djerba à Civaux (3)

Published by under Insolite,tourisme

crocdiles du Nil dans les bassins de la Palnète des Crocodiles à Civaux en France

© Nicolas Fauqué / www.imagesdetunisie.com

Sortie des cages des crocodiles adultes à CivauxL’opération était dirigée pour le compte des deux parcs par le consultant et fondateur de la ferme aux crocodiles de Pierrelatte, Luc Fougeirol, ainsi que par les équipes spécialisées dans les crocodiles du Parc Djerba Explore et de la Planète des Crocodiles.
Les crocodiles transférés :
5 crocodiles de Nil de l’âge 9 ans originaire de Madagascar et élevé dès l’âge de 6 mois en Tunisie au Parc Djerba Explore, quatre femelles de 2,50 m et 200 kg et un mâle de 3,20 m de 270 kg
100 crocodiles du Nil de l’âge de 4 ans nés en centre d’élevage à la ferme aux crocodiles du Parc Djerba Explore, les animaux font en moyenne 1,50 m.

One response so far

juil 05 2008

Transfert de 105 crocodiles de Djerba à Civaux (2)

Published by under Insolite,tourisme

Mise en soute dans un avion de Tunisair des 105 boites avec les crocodiles du Parc Djerba Explore en Tunisie

© Nicolas Fauqué / www.imagesdetunisie.com

… Les crocodiles ont été transférés de nuit en camion de Djerba à Tunis pour être ensuite embarqués en soute spéciale dans un avion à destination de Paris. Une fois les formalités douanières, sanitaires et vétérinaires effectuées à Roissy, le trajet final s’est fait de nuit dans un camion de Paris à Civaux (86) avant d’être immédiatement remis en eau dans leurs bassins respectifs de la Planète des Crocodiles de Civaux.

No responses yet

juil 04 2008

Transfert de 105 crocodiles de Djerba à Civaux (1)

Published by under Insolite,tourisme

Capture et injection d’une puce à un bébé crocodile au Parc Djerba Explore en Tunisie

© Nicolas Fauqué / www.imagesdetunisie.com

Dans le cadre de l’ouverture prochaine de la Planète des Crocodiles de Civaux (France – 86) il a été effectué le transfert de 105 crocodiles du Nil du Parc Djerba Explore en Tunisie à Civaux en France. L’opération exceptionnelle réalisée sur deux jours en camion et en avion visait à transférer 100 crocodiles du Nil de 4 ans et 5 crocodiles du Nil de 9 ans du Parc Djerba Explore, parc aux crocodiles ouvert au public et qui dispose aujourd’hui d’un élevage de bébés crocodiles, à la Planète des Crocodiles de Civaux. Les étapes ont consisté à tout d’abord isoler et capturer les cinq crocodiles adultes (1 mâle et 4 femelles) présents au cœur de 400 crocodiles du Nil dans les bassins en plein air ouverts au public du Parc Djerba Explore en Tunisie, pour les mettre en caisse. En parallèle 100 bébés crocodiles âgés de 3 et 4 ans, nés au centre d’élevage du Parc Djerba Explore, ont été mis en caisse.

No responses yet

juil 03 2008

La maman et son bébé crocodile

Published by under Insolite,tourisme

Bébé crocodile dans la bouche de sa mère après sa naissance - Parc Djerba Explore en Tunisie

© Nicolas Fauqué / www.imagesdetunisie.com

Image exceptionnelle que cette maman crocodile qui prend après l’éclosion des oeufs et la sortie du bébé son enfant dans la bouche pour le protéger et aller le mettre à l’abri des prédateurs. Cette image réalisée dans la ferme aux crocodiles du Parc Djerba Explore montre le succès de la réintégration de bébé auprès de leur mère dans un parc. Cet acte est identique à celui des crocodiles sauvages et reste exceptionnel pour des crocodiles qui n’ont vécu qu’en captivité. Un succès pour le Parc Djerba Explore qui montre en plus de la réussite de ce lieu, qu’ils sont aujourd’hui un lieu où les crocodiles évoluent quasi à l’identique de leur milieu sauvage.

3 responses so far

juil 02 2008

Naissance de Bébés Crocodiles à Djerba Explore

Published by under Environnement,Insolite,tourisme

Naissance de Bébés Crocodiles au Parc Djerba Explore en Tunisie

© Nicolas Fauqué / www.imagesdetunisie.com

Au début du mois de juillet les oeufs de crocodiles, qui furent collectés dans les bassins du Parc Djerba Explore puis mis en couveuse, commencent à éclore. Les cycles annuels de la reproduction des crocodiles du Nil présents dans les bassins de la ferme aux crocodiles du Parc Djerba Explore se maintiennent et confirment chaque année le succès de cet unique parc à ciel ouvert du bassin méditerranéen, les crocodiles âgés maintenant de 9 ans en sontà leur cinquième année de reproduction.

No responses yet